Votre compteVotre panier                                         

dieteticienne herbalife

Poids vs Masse musculaire : A quel élément se fier pour contrôler son poids ?

 

Controle poids masse musculaire

A quelle fréquence vous pesez-vous ? Le chiffre sur la balance change si souvent que vous êtes déçu du résultat de vos efforts ? Votre poids réel joue un rôle important dans la répartition graisse/masse musculaire de votre corps.

La masse musculaire est plus lourde que la graisse. Plus précisément, 1kg de muscles pèse exactement le même poids qu’1kg de graisse. Mais la masse musculaire est moins volumineuse que la graisse. C’est pourquoi l’on peut être fin, et peser plus lourd que ce que pensent les personnes qui nous regardent. Bref, la santé et le bien-être ne peuvent être mesurés par un simple chiffre sur la balance.

Se concentrer sur le développement de votre masse musculaire peut en fait vous aider beaucoup plus. Le fait de vous fixer comme objectif un rapport donné de masse musculaire peut vous sortir de l’influence de la balance. Cela vous aidera à développer votre résistance et à afficher une silhouette tonique plutôt que simplement fine. Pour bon nombre de personnes, l’objectif consiste à être en forme. Et afficher une silhouette agréable les encourage à poursuivre leurs efforts physiques. Je suis convaincue qu’il est toujours bon de s’amuser en faisant du sport plutôt que de se priver avec une alimentation trop restrictive.

Evitez le blues de la balance

Nous cherchons tous à éviter la déception lorsque nous faisons l’effort d’adopter un mode de vie actif et équilibré. Les pensées négatives peuvent mener au découragement. J’ai également appris qu’à vérifier sans cesse le chiffre sur la balance, on risquait de changer d’approche en permanence avant même que le corps ait pu fournir une première réponse ou s’adapter aux nouvelles bonnes habitudes.

Ne baissez pas les bras

Baisser les bras à cause de la balance n’est pas une solution. A vous de connaître votre corps. Soyez positif et apprenez à lire les réactions de votre corps. Si vous suivez votre progression sans vous focaliser uniquement sur la balance, vous resterez motivé et vous poursuivrez vos efforts.

Des modifications profondes plutôt que des changements ponctuels

Pour entretenir une composition corporelle équilibrée, vous devez vous concentrer sur votre mode de vie dans son ensemble. Cela implique une alimentation équilibrée, une activité physique régulière (endurance, résistance, souplesse) et une bonne gestion du stress. Gardez ces critères à l’esprit lorsque vous vous fixez vos objectifs forme. Il est important de comprendre que le sport ne peut se substituer à une mauvaise alimentation. Il faut en faire beaucoup pour brûler les calories qui feront la différence. Et bien sûr, les biscuits ne sont pas la meilleure option pour gérer votre stress. Prenez le temps d’équilibrer votre quotidien. C’est ce qui vous aidera à tenir.

Lorsque vous cherchez à modifier votre composition corporelle, l’objectif de votre activité physique consiste à contrer la fonte musculaire souvent associée à la perte de poids. Perdre cette masse musculaire n’est pas ce que l’on recherche. Pour y parvenir, vous pouvez choisir des disciplines qui permettent de développer les muscles et adopter une alimentation riche en protéines.

Réduire votre masse adipeuse, augmenter la densité musculaire et affiner la silhouette en améliorant votre apparence et votre bien-être constitue un objectif plus intelligent que chercher à atteindre un chiffre donné sur la balance. Choisissez des exercices musculaires amusants et que vous pouvez effectuer alors que les enfants jouent au parc.

Exercices musculaires à faire au parc

Si vous avez des enfants, ces exercices peuvent être réalisés lorsque vous êtes au parc. Vous pouvez même inviter vos enfants ou vos amis à vous accompagner.

Echauffez-vous pendant 10 minutes avec les mouvements de votre choix. La marche et les étirements sont un bon moyen de stimuler la circulation sanguine.

Exercice 1 :
–  8 tractions sur les barres de suspension de l’aire de jeux
–  12 squats
–  8 pompes en prenant appui sur un banc du parc
–  Courez pendant 30 secondes

Exercice 2 :
–  Passez l’échelle horizontale deux fois.
–  15 squats avec saut, en sautant vers l’avant aussi loin que possible à chaque fois
–  12 dips en prenant appui sur un banc du parc pour travailler les triceps
–  Courez pendant 60 secondes

Reposez-vous pendant 1 à 2 minutes après chaque exercice. Essayez de faire 3 enchaînements au total.

Amusez-vous à réaliser cet entraînement et efforcez-vous d’entretenir votre niveau d’énergie et votre positivité pour atteindre vos objectifs personnels. N’oubliez pas : un corps en forme ne se définit pas au chiffre annoncé par la balance.

Article rédigé par Samantha Clayton, directrice du département Fitness Education d’Herbalife

 

 

Recettes de repas prêtes en 30 minutes!

Hl cnl 022014 100px 30 minute meal ideas

Ce n'est pas parce qu'on mange équilibré qu'il faut passer des heures en cuisine. Si votre congélateur, votre réfrigérateur et vos placards sont bien remplis, alors il vous sera facile de concocter un bon repas équilibré en moins d'une demi-heure.

Vous vous dites peut-être que préparer un repas équilibré chez vous relève de l'impossible, surtout si vous êtes persuadé que vous allez devoir y passer des heures alors qu'il est si facile de manger au restaurant ou de commander un plat à emporter. Mais en vous laissant tenter, vous rendez plus difficile encore le passage à une alimentation variée et équilibrée. Je vais donc vous montrer comment préparer 9 plats équilibrés prêts en moins de 30 minutes. Et non seulement vous ferez des économies, mais vous pourrez également contrôler totalement les ingrédients, les calories et les portions, ce qui vous aidera à atteindre vos objectifs en matière de santé et de contrôle de poids.

A conserver au congélateur:

  • Des filets de poisson: ils sont très simples à utiliser et il est inutile de les décongeler avant cuisson.
  • Des crevettes: cuites ou crues, idéales pour garnir une salade, une soupe ou des légumes sautés.
  • Des légumes surgelés: peuvent être ajoutés aux soupes, aux pâtes, aux omelettes. Mes préférés sont les épinards, les brocolis et les petits pois.
  • Des fruits surgelés: peuvent agrémenter des smoothies, des Shakes de Formula 1 Herbalife ou encore un yaourt.

ASTUCE: Une banane surgelée mixée peut facilement remplacer la crème glacée.

A conserver au réfrigérateur:

  • Du lait (lait de vache, lait de soja ou d'amande) pour préparer les Shakes ou les smoothies.
  • Des œufs pour préparer vos omelettes ou pour agrémenter vos soupes
  • Du yaourt à la grecque est une alternative intéressante à la crème fraîche. Et c'est excellent mélangé avec des fruits.
  • Les agrumes et les pommes se conservent longtemps. Ajoutez des fruits à vos salades pour créer un contraste intéressant et servez-vous des agrumes comme le citron et le citron vert lors de la cuisson pour des arômes supplémentaires..
  • Les poivrons, le céleri et les carottes se conservent généralement plus longtemps que les légumes en feuilles. Ils peuvent être consommés dans un plat ou encore crus en guise d'en-cas, en dés mélangés à de l'houmous par exemple.
  • Les légumes verts en feuilles prélavés comme les épinards, le chou, etc. sont pratiques et permettent de dresser une salade en quelques minutes..

A conserver dans vos placards:

  • Les tomates pelées peuvent servir de base pour les soupes et les sauces maison pour accompagner les pâtes..
  • Les haricots blancs, noirs et les pois chiches sont parfaits pour préparer des soupes, des currys ou de l'houmous.
  • Les céréales précuites, telles que le riz brun, le millet, le quinoa, la semoule ou les pâtes complètes font d'excellents accompagnements riches en fibres et rapides à préparer.
  • Le thon en conserve permet d'ajouter des protéines à vos salades ou vos pâtes. Il peut également servir à préparer des gâteaux de poisson..
  • Le vinaigre (de pomme par exemple) ajoute des saveurs nouvelles et présente un grand nombre de bienfaits pour la santé.
  • Les aromates et les épices permettent des variations de saveurs infinies.
  • Du bouillon de volaille et de légumes – idéal pour relever le goût aux soupes et des sauces pour accompagner les pâtes.
  • L'huile d'olive vierge extra, l'huile de coco, l'huile de tournesol, etc. peuvent toutes être utilisées pour la cuisson des aliments, des viandes aux légumes sautés.
  • Des oignons et de l'ail – d'excellents réhausseurs de goût qu'il convient de conserver à température ambiante et à l'abri de la lumière.

ASTUCE : Préparez vous-même votre sauce légère. Pour cela, faites rissoler des oignons émincés et de l'ail puis mélangez avec quelques cuillerées de tomates pelées, de dés d'avocat et d'aromates.

 

Recettes de Plats prêts en 30 MINUTES CHRONO

Une fois que tous vos ingrédients de base sont rassemblés, vous pouvez laisser libre cours à votre imagination. Aucune de ces recettes ne requiert de temps de cuisson long. La préparation de votre repas ne devrait donc pas vous prendre plus de 30 minutes. Voici quelques-unes de mes recettes préférées. Elles sont simples, rapides et équilibrées.

Curry de légumes et pois chiches :

Dans de l'huile d'olive, faites revenir 1/2 oignon coupé en dés avec une courgette en dés également, jusqu'à ce qu'ils soient tendres. Ajoutez deux tomates, épépinées et découpées et assaisonnez avec curry, gingembre, ail, cumin, cannelle et piment de Cayenne en poudre. Ajoutez une boîte égouttée de pois chiches, 125ml de bouillon de volaille ou de légumes et le jus d'un citron. Ajoutez des épinards surgelés en branches, couvrez et laissez réchauffer. Assaisonnez à votre goût et servez accompagné de riz brun à cuisson rapide et d'une cuillère à soupe de yaourt à la grecque.

Pâtes aux crevettes et sauce tomate :

Egouttez une grande boîte de tomates pelées en morceaux et faites revenir dans un peu d'huile d'olive à feu moyen pendant 10 à 15 minutes jusqu'à ce que vous puissiez les écraser à la fourchette. Salez et poivrez, ajoutez ail et basilic puis placez les crevettes surgelées et laissez cuire dans la sauce. Servez sur une portion de pâtes complètes.

Muffins d'omelette aux légumes :

Cette recette est parfaite pour un dîner léger accompagné d'une salade verte. Huilez un moule à muffins à l'huile d'olive. Dans chaque moule, placez quelques cuillères à soupe de légumes en julienne (épinards, brocolis, oignons, poivrons, etc.). Battez un œuf pour chaque moule puis versez sur les légumes et placez au four à 180 °C (thermostat 5) pendant environ 20 minutes, jusqu'à ce que la préparation soit bien gonflée et dorée.

Boulettes de thon

Mélangez le thon en conserve avec des légumes coupés en morceaux, un peu de crème fraîche (ou de yaourt à la grecque), des miettes de pain complet, de la moutarde de Dijon et du jus de citron. Formez des boulettes et faites les cuire dans un peu d'huile jusqu'à ce qu'elles soient dorées des deux côtés.

Soupe de haricots noirs rapide :

Dans un peu d'huile d'huile d'olive, faites revenir 1/2 oignon coupé en dés jusqu'à ce qu'il soit tendre. Ajoutez une boîte de haricots noirs (égouttée), 500ml de bouillon de volaille et assaisonnez avec du cumin, de l'ail, de l'origan. Laissez réchauffer. Ecrasez quelques haricots à la fourchette puis ajoutez à la préparation pour l'épaissir. Ce plat est délicieux servi avec un peu de yaourt nature, des dés d'avocat et une cuillerée de sauce salsa.

Filets de poulet glacés :

Salez et poivrez de petits filets de poulet. Faites chauffer un peu d'huile d'olive dans une grande poêle et ajoutez les filets de poulet. Faites dorer sur une face puis retournez les filets et ajoutez quelques cuillerées d'eau, du bouillon de volaille/de légumes, du vinaigre balsamique ou un jus de citron. Couvrez, réduisez le feu et laissez cuire pendant 5 minutes. Réservez les filets, et ravivez le feu sous la poêle pour faire réduire les sucs. Hors du feu, ajoutez les morceaux de poulet et retournez-les pour les napper. Servez accompagné de légumes et de céréales complètes comme le quinoa.

Tacos de poisson :

Rincez les filets de poisson surgelés pour en retirer la glace. Séchez-les, salez et poivrez puis faites-les dorer dans un peu d'huile sur une face. Retournez-les, couvrez et laissez cuire jusqu'à ce que le poisson de détache facilement à la fourchette. Pendant ce temps, mélangez du chou découpé en lamelles avec un peu d'huile d'olive, du jus de citron, une pincée de sucre, du sel et du poivre. Remplissez les tortillas de maïs de poisson, de chou et ajoutez de la sauce salsa.

Soupe de nouilles soba :

Faites chauffer 1 litre de bouillon de légumes ou de volaille avec un peu de sauce soja. Saupoudrez de gingembre, ail, poivre blanc en poudre et un soupçon d'huile de sésame. Quand le mélange bout, ajoutez 90g de nouilles soba déshydratées et laissez cuire jusqu'à ce qu'elles soient al dente. Ajoutez du tofu en dés ou des crevettes surgelées, une poignée de petits pois surgelés et un peu d'épinards surgelés également. Laissez cuire. Si vous souhaitez plus de protéines, ajoutez un œuf battu à la dernière minute. Le bouillon chaud le cuira rapidement.

Curry de thon et salade de céréales complètes

Un repas parfait pour les soirées plus douces. Mélangez votre céréale préférée (la semoule ou le quinoa sont particulièrement adaptés à cette recette) cuite et tiédie, avec des légumes coupés en morceaux (essayez les oignons blancs, le concombre et les carottes) et une boîte de thon en conserve. Ajoutez quelques dés de fruits (pomme, orange, mangue) et assaisonnez avec une vinaigrette (huile d'olive, vinaigre de riz, curry en poudre, sel et poivre.)

 

Susan Bowerman est Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife. Elle est diététicienne professionnelle et spécialiste de la diététique sportive.

Et si vous preniez le temps de manger ?

Nos vies modernes nous obligent à courir sans cesse après la montre, et même les repas sont expédiés de plus en plus rapidement. Pourtant, prendre le temps de manger est important à bien des points de vue.

Manger trop vite : une cascade d’effets secondaires

Vous êtes adepte de l’en-cas devant l’ordinateur ? Vous expédiez votre repas en deux temps trois mouvements ? Votre corps ne vous dira pas merci. Si vous mangez trop vite, les signaux de la satiété n’ont pas le temps d’atteindre votre cerveau : 20 minutes sont nécessaires. Si vous mangez vite vous mangerez sans doute trop, de plus, lorsqu’on mange vite, on a tendance à moins mâcher, ce qui peut induire une mauvaise digestion (ballonnements, etc.).

Mais outre les désagréments physiques, d’autres conséquences découlent du « manger vite ». En avalant rapidement vos aliments, vous n’appréciez pas leur saveur, leur texture, en bref vous ne prenez pas de plaisir à manger ! De plus, le côté « social » du repas partagé est mis de côté : lorsqu’on mange vite, on n’est pas forcément dans le partage (c’est le cas typique du sandwich devant l’ordi).

Prendre le temps de manger : tout un art

Manger vite n’est pas une fatalité, mais il faut réussir à reprendre la main et à sortir de vos habitudes. Au travail, même si vous pensez ne pas avoir le temps de bien manger, accordez-vous tout de même une vraie coupure d’au moins une demi-heure. Ne restez pas devant votre ordinateur, concentrez-vous sur votre assiette et chassez les pensées « boulot » : pendant ce laps de temps, seul votre repas compte !

Mâchez bien chaque bouchée, posez votre fourchette de temps en temps pour vous ralentir si besoin, appréciez les différentes saveurs de votre plat, le repas doit être un plaisir. Un plaisir encore plus réel lorsqu’il est partagé : déjeuner en bonne compagnie est un moment privilégié, il serait dommage de s’en priver !

5 astuces pour vous aider à contrôler votre faim

Faim

Le contrôle de l'appétit est probablement la plus grosse difficulté à laquelle les personnes en contrôle de poids doivent faire face.

A quoi sait-on que l’on a réellement faim ?

Si je vous demande de me décrire ce que vous ressentez lorsque vous avez faim, que me répondez-vous ? Votre estomac gargouille ? Vous avez moins d’énergie ? Vous avez l’impression d’être dans le brouillard ou de mauvaise humeur ? Si vous vous reconnaissez dans ces questions, alors vous avez probablement besoin de carburant. Ce sont les symptômes de la faim réelle. Et si vous êtes dans ce cas, votre corps devrait réagir lorsque vous mangerez quelque chose. Vous devriez d’ailleurs vous sentir mieux.

Mais si vous mangez pour d’autres raisons (vous vous ennuyez, vous êtes en colère, stressé ou déprimé), le fait de manger ne résoudra certainement pas votre problème. Vous ne vous ennuierez pas moins, votre colère ne retombera pas et vous serez toujours déprimé. Et quand bien même cela vous soulagerait, les effets ne dureraient pas longtemps.

Avoir faim, ce n’est pas du tout la même chose qu’avoir envie de manger. Si c’est l’émotion qui vous entraîne, ou si un aliment vous fait simplement envie ou sent bon, alors il est probable que vous n’ayez pas faim. Dans ce cas, il vous faut trouver d’autres moyens de répondre à ces envies de nourriture.

5 astuces pour contrôler votre faim

Le contrôle de l’appétit vise à répondre aux sensations réelles de faim, soit l’estomac qui gargouille, la baisse d’énergie ou l’irritabilité qui se manifestent souvent lorsque le corps manque de carburant. Puisque la véritable faim vous pousse à manger, vous aurez tout avantage à connaître quelques astuces qui vous aideront à contrôler votre faim si vous essayez également de contrôler votre apport calorique. Voici donc mes 5 astuces pour contrôler votre faim.

Les protéines aident à calmer la faim

Les protéines répondent mieux à la faim que les glucides ou les lipides. Alors privilégiez les protéines maigres à chaque repas ou en-cas. Les protéines agissent dans le système digestif, mais elles influencent également les réactions chimiques du cerveau qui font que vous vous sentez rassasié et affûté.

Les aliments riches en fibres et gorgés d’eau rassasient l’estomac.

L’eau et les fibres ne contiennent pas de calories. Les aliments riches en fibres et en eau sont volumineux. Ils prennent de la place dans l’estomac et le remplissent plus rapidement. La plupart des légumes, à l’exception des féculents comme les pommes de terre, le maïs et les pois, contiennent très peu de calories par portion justement parce qu’ils sont riches en eau et en fibres. Les fruits riches en eau comme la pastèque et l’ananas, et ceux riches en fibres comme les fruits rouges peuvent également vous rassasier pour un coût calorique relativement faible.

L’activité physique peut vous aider à contrôler votre faim.

Le sport peut supprimer les hormones de la faim, ce qui peut calmer votre appétit. Mais pour que votre corps supporte l’activité, vous devez lui apporter suffisamment de carburant. Il arrive que pour perdre du poids, les gens réduisent leur apport calorique de façon exagérée. Ils n’ont alors plus l’énergie pour supporter les exercices. Et cela se retourne contre eux. On me dit souvent que le sport donne faim et pousse à manger plus encore. Mais la raison vient souvent du fait que le corps n’a pas été suffisamment alimenté avant et après l’entraînement.

Les liquides peuvent vous aider à contrôler votre appétit.

Le fait de boire au moment des repas peut vous aider à vous sentir rassasié. Certaines personnes confondent la soif et la faim. Alors même si leur corps leur réclame de l’eau, ils choisiront de manger. Si vous veillez à votre hydratation, vous éviterez ce cas de figure. Pour boire suffisamment, pensez au thé et aux infusions, à Thémix (une recette facile qui hydrate et apporte vitamines, minéraux, fibres et protéines) ou encore à la boisson Herbalife concentrée à l’Aloe Vera !

Le fait de prendre des repas moins conséquents, mais plus souvent peut vous aider à contrôler votre faim.

La prise de repas frugaux à intervalles de quelques heures permet de stabiliser le taux de glycémie tout au long de la journée. Cela n’est pas négligeable puisque les chutes de glycémie peuvent être à l’origine de fringales. Et même si vous pensez que manger moins ne suffira pas à vous rassasier, le simple fait de savoir que vous mangerez à nouveau dans quelques heures facilite souvent le contrôle de la faim.

Susan Bowerman est Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife. Elle est diététicienne professionnelle et spécialiste de la diététique sportive.

 

 

 

Nos conseils pour se faire à manger quand on est seul

 

Manger seul

Les personnes qui vivent seules sont souvent moins motivées pour se faire à manger de manière saine et équilibrée. D’autant que les recettes sont souvent données pour 4 ou 6 personnes. Comment faire alors pour bien se préparer à manger lorsqu’on est seul, et garder la ligne ?

Avoir les ingrédients essentiels sous la main

Prenez soin de bien faire vos courses afin d’avoir les produits de base à disposition lorsque vous ferez à manger. Ils vous permettront de faire rapidement à manger (c’est souvent un enjeu pour les personnes seules qui vont prendre moins de temps pour cuisiner). Veillez donc à garnir votre congélateur, votre réfrigérateur et vos placards avec des ingrédients équilibrés !

Faites des restes intelligents

Plutôt que de faire de grosses portions d’un plat (que vous mangeriez ainsi plusieurs soirs de suite), optez pour faire des restes utilisables différemment. Par exemple, si vous vous faites du poisson, gardez-en pour en manger le lendemain, par exemple avec des tortillas de maïs ou en tacos. Si vous vous préparez du poulet, conservez-en pour le faire revenir le lendemain pour une recette de pâtes ou dans une salade !

Optez pour un plat complet

Plutôt que de devoir préparer une entrée et un plat principal (avec d’un côté une viande ou un poisson et, d’un autre, des féculents ou des légumes), pensez à vous préparer un plat unique mais complet qui est à la fois source de légumes et de féculents : soupes ou ragoûts par exemple !

Planifiez vos repas

Prévoyez à l’avance ce que vous allez manger. Cela vous aidera à bien faire vos courses, mais aussi à savoir dans quel ordre consommer ce que vous achetez (vous commencerez par cuisiner les aliments périssables).

Ne restez pas seul !

Peut-être connaissez-vous d’autres personnes qui mangent seules. Pourquoi ne pas, dans ce cas, organiser un repas commun où chacun amènerait quelque chose à manger et que vous partageriez ? Cela permettrait de créer un moment convivial, rendant le moment du repas bien plus agréable !

Adaptez les recettes

S’il est vrai que de nombreuses recettes que l’on trouve sont pour 4 ou 6 personnes, rien n’empêche d’adapter les quantités, en divisant tout par deux. Vous mangez alors la moitié de votre plat immédiatement et vous pouvez congeler le reste pour, par exemple, le consommer la semaine suivante.

 

Et vous, comment faites-vous pour manger de manière saine et équilibrée lorsque vous êtes seul ?

 

Conseils en matière de nutrition

Woman measuring tape

Herbalife s’engage à promouvoir une meilleure qualité de vie. Une nutrition, associée à une pratique sportive régulière, est essentielle pour optimiser votre bien-être. Que vous vouliez mincir ou simplement stabiliser votre poids, Herbalife peut vous aider. Une alimentation équilibrée en nutriments, complétée par des compléments en vitamines et minéraux Herbalife, peut vous permettre d’atteindre les objectifs que vous vous êtes fixés en matière de contrôle du poids.

Les nutriments essentiels incluent les vitamines, les minéraux, les glucides, les fibres alimentaires, les protéines, les bonnes matières grasses et les antioxydants. Notre corps a besoin de ces nutriments pour fournir de l’énergie aux fonctions vitales, nécessaire à la croissance et à l’activité.

Conseils d’Herbalife en matière de nutrition santé

Voici quelques conseils et astuces pour adopter une alimentation équilibrée:

Les plats cuisinés sont là pour nous tenter
De nombreuses personnes mangent régulièrement des plats cuisinés, parce qu’ils sont rapides et pratiques. Il est pourtant difficile de leur trouver une valeur nutritionnelle, parce qu’ils contiennent souvent trop de matières grasses, de sel, de sucre et de calories.

N’oubliez pas vos 5 portions de fruits et légumes par jour.
Votre alimentation doit se composer de beaucoup de fruits et légumes colorés ; au moins 5 portions différentes par jour. Il est parfois facile de l’oublier, dans notre mode de vie actuel. Les compléments alimentaires Herbalife peuvent vous aider à augmenter votre apport en vitamines et nutriments.

Surveillez ses calories.
Il est important de faire particulièrement attention au nombre de calories que vous consommez et au contenu de vos repas. Les Shakes de Formula 1 Herbalife constituent des alternatives équilibrées en nutriments pour remplacer des repas riches en matières grasses et en calories.

Une pratique sportive régulière est essentielle
Veillez à faire au moins 30 minutes d’exercice par jour. Veillez à adapter l’exercice à un niveau d’intensité qui vous convient. Si vous n’êtes pas habitué à vous entraîner régulièrement, vous devez commencer lentement, y prendre du plaisir et vous sentir à l’aise au cours des premières séances. L’exercice renforce les muscles et stimule la circulation et le métabolisme du corps. L’exercice physique est également important pour éviter le surpoids et permet parallèlement de développer la masse musculaire. Pratiquez par exemple le fitness, une activité sportive ludique et adaptée à tous les niveaux.

Ne sous-estimez pas l’importance de l’eau
Pour adopter un style de vie équilibré, l’eau est tout aussi importante qu’une bonne alimentation et la pratique d’une activité physique. Veillez à toujours boire suffisamment. Après l’oxygène, l’eau est le deuxième élément le plus important du corps. Elle favorise la digestion, la consommation et l’élimination des aliments. Buvez au moins deux litres d’eau par jour.

De quelle manière l’expertise d’Herbalife en matière de contrôle du poids peut-elle vous aider ?
Quels sont vos objectifs ? Voulez-vous contrôler votre poids ? Souhaitez-vous avoir plus d’énergie ? Ou souhaitez-vous avoir un corps plus tonique et plus ferme ? Il est important de fixer des objectifs réalisables. Ce site vous aidera à atteindre vos objectifs, par le biais d’un programme personnalisé conçu par Herbalife.     

Idées de recettes faciles pour booster vos smoothies (2/2)

Smoothie

Dans un premier article, nous vous avons expliqué comment booster vos shakes et smoothies en protéines, en fruits et légumes, en bonnes graisses et en fibres. Voici 3 nouvelles manières d’améliorer vos smoothies, ainsi que quinze ingrédients auxquels vous pouvez penser pour parfaire vos shakes !

Idées de recettes faciles pour booster vos smoothies (suite)

Booster de smoothie n°5 : les calories

Si vous avez d’importants besoins en calories ou si vous cherchez à prendre du poids, alors les ajouts riches en calories peuvent vous aider. Mais mieux vaut ajouter des ingrédients équilibrés.

Les flocons d’avoine roulés – une dose de flocons d’avoine roulés instantanés apporte un peu plus de 100 calories, des fibres non solubles et quelques protéines.

L’avocat et les beurres d’oléagineux – ajoutez un demi-avocat et une cuillère bombée de beurre d’oléagineux à votre shake pour augmenter votre apport calorique de 100 calories au minimum.

Les fruits secs et les purs jus de fruits – leurs calories étant très concentrées, les jus de fruits et les fruits secs sont plutôt déconseillés aux personnes qui souhaitent contrôler leur poids. Ce sont par contre d’excellents ingrédients pour ceux et celles qui, à l’inverse, cherchent à prendre du poids. Essayez le pur jus d’orange, de carottes ou d'ananas ou ajoutez une poignée d’abricots, de pêches, de cerises, de dates ou de raisins secs.

Booster de smoothie n°6 : plus de goût

Votre smoothie est peut-être très bon tel quel, mais si vous en prenez tous les jours, vous apprécierez de pouvoir varier les goûts pour ne pas vous lasser. Outre le fait de changer le goût des protéines en poudre, et de jouer avec les différents fruits et légumes à disposition, vous pouvez jouer avec les saveurs en utilisant des aromates, des épices, des extraits végétaux et autres arômes naturels.

Les épices – essayez d’ajouter une pincée de cannelle, de muscade, de quatre-épices ou de clou de girofle, ou pimentez un peu les choses avec du gingembre ou même du poivre blanc. Les épices sont issues des végétaux et contiennent donc des phytonutriments et des antioxydants.

Vous n’auriez peut-être pas pensé aux aromates pour donner du goût à vos smoothies, mais vous serez surpris du nombre qui peuvent agrémenter un shake. Essayez le romarin, le thym ou le basilic, mais ne vous arrêtez pas là : certaines personnes apprécient une touche de persil ou de coriandre dans leurs smoothies.

Les extraits et les zestesun zeste de citron ou d’orange ajoute une note rafraîchissante à votre smoothie. De plus, les agrumes contiennent des huiles essentielles pleines de bienfaits. Pensez aussi à la vanille pure, à l’extrait d’amande, de noix de coco ou de peppermint pour exciter un peu les papilles.

Booster de smoothie n°7 : digestion et bien-être

Certains ingrédients ont un double emploi. Ils ajoutent du goût et des qualités nutritionnelles, mais ils peuvent également participer au bien-être digestif.

Le jus d’aloe vera ajoute un parfum délicat à votre shake et stimule l’absorption des nutriments dans le tractus digestif.

Le yaourt contient des probiotiques, de « bonnes bactéries » qui participent au bien-être digestif.

Le gingembre et le peppermint présentent des bienfaits bien connus pour le système digestif.

Les graines de chia sont très riches en fibres solubles et encouragent le développement des bonnes bactéries dans les intestins.

15 ingrédients parfaits pour vos smoothies

Boostez votre smoothie avec ces ingrédients gorgés de nutriments.

Extra n°1 : Jus d’aloe vera

Action : Digestion et bien-être

Extra n°2 : Avocat*

Action : Bonnes graisses, fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments

Extra n°3 : Fromage blanc

Action : Protéines, vitamines et minéraux

Extra n°4 : Fruits secs*

Action : Fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments, bien-être digestif

Extra n°5 : Fruits

Action : Fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments, bien-être digestif

Extra n°6 : Jus de fruit*

Action : Vitamines et minéraux, phytonutriments

Extra n°7 : Aromates et épices

Action : Phytonutriments

Extra n°8 : Noix et beurre d’oléagineux*

Action : Protéines, bonnes graisses, fibres, vitamines et minéraux, phytonutriments

Extra n°9 : Préparation à base de protéines en poudre

Action : les protéines

Extra n°10 : Ricotta

Action : Protéines, vitamines et minéraux

 

Idées de recettes faciles pour booster vos smoothies (1/2)

Boosters smoothie herbalife nutrition

Donnez un coup de pouce nutritionnel à votre smoothie grâce à quelques ingrédients supplémentaires !

Vous êtes en quête de nouvelles idées de recettes faciles pour agrémenter vos smoothies ou vous cherchez à accroître plus encore sa valeur nutritionnelle ? Voici 4 astuces pour booster vos smoothies !

Pourquoi utiliser des boosters de smoothie ?

Les boosters de smoothie, ces petits extras que l’on aime ajouter aux shakes, sont un excellent moyen d’adapter votre parfum préféré à vos besoins.

La plupart des shakes et smoothies peuvent se substituer à un repas, à condition que leur formule soit équilibrée d’un point de vue nutritionnel. Les shakes les plus classiques sont généralement préparés à base de lait ou de lait végétal (soja, chanvre, etc.), de protéines en poudre et d’une portion de fruit. Mais ce qu’il y a de magique avec les smoothies, c’est qu’ils s’adaptent très bien aux boosters. Vous pouvez y ajouter beaucoup d’ingrédients. Laissez aller votre créativité et personnalisez votre shake pour obtenir exactement ce que vous recherchez ou ce dont vous avez besoin !

Idées de recettes faciles pour booster vos smoothies

Booster de smoothie n°1 : les protéines

Les besoins en protéines varient d’une personne à l’autre, en fonction de l’âge, de la taille et de la composition corporelle. Certains ont donc des besoins qui dépassent ce qu’un smoothie classique peut leur apporter. Heureusement, il existe un grand nombre d’options pour en augmenter la teneur.

Les protéines en poudre font peut-être déjà partie des ingrédients de votre smoothie. C’est en effet le moyen le plus simple d’ajouter des protéines pour répondre à vos besoins propres. Détail non négligeable, elles se mélangent très facilement et ne modifient pas le goût.

Une cuillère à soupe de protéines en poudre apporte environ 5 grammes de protéines.

Les produits laitiers allégés ou 0% comme le fromage blanc, la ricotta ou le yaourt, apportent des protéines supplémentaires, ainsi que du calcium et des vitamines A et D.

100g de fromage blanc, ricotta ou yaourt grec nature 0% apportent environ 7 grammes de protéines.

Le tofu (notamment le tofu mou ou soyeux) s’intègre parfaitement aux smoothies et son parfum doux n’étouffe pas celui des autres ingrédients de votre shake.

120g de tofu apportent environ 7 grammes de protéines.

Booster de smoothie n°2 : les fruits et légumes

Si vous avez du mal à manger des fruits et des légumes, essayez de les ajouter à vos smoothies.

Les fruits : outre les traditionnels fruits rouges ou les bananes, pourquoi ne pas essayer des fruits moins communs comme le kiwi, la grenade, la goyave ou encore le melon ?

Les légumes comme les carottes, la citrouille, les betteraves ou la courge butternut (cuites) sont légèrement sucrés et font d’excellents boosters de smoothies. Les jeunes légumes verts, comme les pousses d'épinards, ont un goût plutôt léger et sont également de bons boosters de smoothies.

Booster de smoothie n°3 : les bonnes graisses

Bien sûr, ajouter des lipides à votre smoothie en augmentera la valeur calorique. Mais les bonnes graisses ne sont pas à écarter totalement. Elles apportent également des vitamines, des minéraux, des acides gras essentiels et des fibres.

Les graines, telles que le lin, le chanvre ou le tournesol, modifient la texture de votre smoothie et ajoutent des minéraux (du cuivre et du zinc surtout) ainsi que des acides gras oméga-3.

Les beurres d’oléagineux, amandes, noix ou pistaches, contribuent également à augmenter l’apport en zinc et en cuivre, et ajoutent quelques protéines et fibres.

L’avocat lisse la texture des smoothies et apporte les mêmes acides gras que ceux présents dans l’huile d’olive, et de la vitamine E.

Booster de smoothie n°4 : plus de fibres

La plupart d’entre nous ne consomment pas les 25g de fibres recommandées par jour. Il est pourtant simple d’augmenter l’apport en fibres. Pour cela il suffit d’ajouter les bons ingrédients à vos smoothies.

Les flocons d’avoine roulés, les graines de chia, les graines de lin, les pommes et les fruits rouges permettent de booster votre apport en fibres solubles qui absorbent l’eau et gonflent et procurent ainsi une sensation de satiété plus rapide.

Les carottes, la plupart des autres types de graines et les légumes verts en feuilles peuvent booster l’apport en fibres non solubles, fibres qui participent à la régularité du tractus intestinal.

Susan Bowerman est Responsable de la formation en Nutrition pour Herbalife. Elle est diététicienne professionnelle et spécialiste de la diététique sportive.

Quelles bonnes résolutions prendre pour la nouvelle année ?

Herbalife resolutions

Les fêtes sont passées et vous craignez de regretter vos petits excès ? Pas de panique, quelques résolutions minceur à mettre en œuvre au quotidien vous aideront à retrouver une alimentation saine et un corps en pleine santé.

 

Résolution n°1 : je rééquilibre ma balance énergétique

Les fêtes de fin d’année sont souvent des périodes de déséquilibre alimentaire : on a tendance à consommer environ 3 500 kcal par jour, au lieu de 2 000-2 500 kcal habituellement, et 2,5 fois plus de matières grasses. L’essentiel est donc de réduire ses apports énergétiques, tout en respectant les règles de l’équilibre alimentaire et sans se laisser tenter par un régime trop restrictif ou farfelu. En diminuant vos apports de 200 à 300 kcal/j (soit l’équivalent d’une baguette de pain ou de 2 cuillères à soupe d’huile) pendant 1 à 2 semaines, vous verrez déjà la différence sur la balance.

Ciblez les matières grasses car ce sont elles qui apportent le plus de kcal (9 kcal/g). Pour vos 3 produits laitiers par jour, optez pour les yaourts 0 % ou allégés ainsi que les fromages frais comme le fromage blanc ou le petit suisse 0 % ou encore du chèvre frais. Sachez que plus un fromage est à « pâte dure » plus il est riche en calcium … mais aussi en matières grasses. Privilégiez les viandes maigres (< 5 % de matières grasses) comme la dinde, le poulet ou le lapin. Ne négligez pas le poisson souvent moins gras que la viande et alternez entre poisson maigre et poisson gras 2 fois par semaine car qui dit « gras » ne dit pas forcément mauvaises graisses pour votre organisme. Un beau pavé de saumon (150 g) couvrira vos besoins quotidiens en acides gras omégas 3 (2 g/j) (1,2)reconnus pour leurs bénéfices sur la santé cardiovasculaire.

En cuisine, changez vos habitudes en utilisant des récipients avec un revêtement antiadhésif et en adoptant des techniques de cuisson n’utilisant pas ou peu de matières grasses (étuvée, vapeur, papillotes). Pour mieux évaluer les quantités de matières grasses, apprenez à compter, ou à convertir les valeurs sur les étiquettes de vos produits, en cuillères à soupe. Vos apports journaliers totaux en lipides (70 g maximum (3)) doivent représenter 4 ½ cuillères à soupe de matières grasses.

 

Résolution n°2 : je prends soin de mon transit avec une cure détox

La plupart des Français ne consomment pas assez de fibres : 17 g/j en moyenne (3) contre 25 à 30 g recommandés(4). Elles sont essentielles à une bonne alimentation et à un bon transit. Les féculents complets (muesli, pain, pâtes et riz complets) seront donc vos meilleurs alliés pour bien manger ! Pour atteindre vos besoins en fibres, prenons un exemple sur les trois repas d’une journée :

  • Le matin, une pomme à croquer (150 g) apporte 3 g de fibres et un bol de muesli (40 g) apporte 3 g de fibres
  • Le midi et le soir alternez entre légumes verts et légumineuses. Par exemple, 150 g de haricots verts au déjeuner vous apportent 8,4 g de fibres, 150 g de lentilles au dîner vous apportent 6 g de fibres pour 100 g
  • Accompagnez ces deux repas d’un morceau de pain complet (6 g / 100 g)
  • Ajoutez une cuillère à soupe de son d’avoine pour un yaourt (2,3 g de fibres par cuillère) (2)

Si les fibres sont bonnes pour le transit, qu’en est-il du foie et de la vésicule biliaire ? Après les petits excès en sucreries, en matières grasses et en alcool, offrez-leur une cure détox. Dès le réveil, un verre d’eau et de jus de citron frais les stimulera. Certains légumes dits cholérétiques, comme le radis noir et l’artichaut, favorisent l’élimination des toxines et stimulent la sécrétion de la bile. Vous pouvez consommez du radis noir en jus ou tout simplement en rondelles en apéritif. Pour éliminer efficacement les toxines, une bonne hydratation est primordiale : 1,5 litre d’eau par jour représente 7 verres à eau de 20 cl. Veillez en particulier à bien boire avant et après une séance de sport.

 

Résolution n°3 : je ne cède plus au grignotage

Pour éviter de succomber aux fringales, l’idéal est de ne plus en avoir ! Prenez le temps de bien manger et de mastiquer vos aliments. Un repas doit durer au minimum 20 minutes. La première chose à faire est de prendre un bon petit déjeuner et de ne jamais le sauter sous peine de craquer avant midi. Si vous n’avez pas faim au saut du lit, emportez-le avec vous. De nombreux formats pratiques existent comme les compotes, les briquettes de jus de fruit ou les barres de céréales en sachets individuels. Dans le cadre d’une alimentation saine, les féculents complets, plus riches en fibres, vous rassasieront durablement. Enfin, si vous n’avez plus faim pour votre dessert, ne vous forcez pas ! Gardez plutôt votre fruit ou votre yaourt pour une collation si un petit creux se faisait sentir. Une collation est tout à fait permise à l’âge adulte et même quand on surveille son poids. Elle peut représenter 10 à 15 % de vos apports quotidiens soit 250 kcal, ce qui représente 4 petits beurres et un yaourt nature. Autre astuce anti-grignotage : prenez un chewing-gum sans sucre, à la menthe ou aux fruits.

 

Résolution n°4 : je bouge !

Une bonne alimentation n’est pas la seule solution à votre objectif minceur. Faire de l’exercice physique de manière régulière est crucial pour stimuler votre métabolisme et brûler des calories. Il est ainsi recommandé de faire au moins 30 minutes d’activité physique par jour. Commencez par changer quelques habitudes du quotidien en privilégiant la marche à pied ou le vélo pour vos déplacements courts.

Vous pouvez également programmer une séance de sport plus intense chaque semaine comme la natation, le running ou pourquoi pas ce cours de danse qui vous fait envie depuis si longtemps ? Pour un poids moyen de 65 kg, vous brûlerez 100 kcal en(5) :

  •  7 minutes de course à pied
  • 10 minutes de natation ou de danse
  • 15 minutes de tennis, de vélo ou de marche rapide
  • 30 minutes de marche normale.

En brûlant 200 à 300 kcal/j, votre balance énergétique s’équilibrera spontanément.

 

Résolution n°5 : je dors bien pour mieux gérer mon poids

Pour compléter vos résolutions minceur, sachez qu’une bonne nuit de sommeil vaut bien des régimes. En effet, selon une étude de l’Université de Chicago(6), le manque de repos perturberait notre métabolisme. Nos cellules graisseuses libèreraient les lipides dans le sang plutôt que de les brûler pour fournir de l’énergie.

Sachez aussi que certains aliments comme la banane contiennent un précurseur de la sérotonine, le tryptophane, qui favorise la détente et donc le sommeil. Prenez donc une banane en dessert de votre dîner et, 30 minutes avant de vous coucher, buvez une tisane à base de plantes relaxantes (mélisse, camomille ou verveine).

L’idéal est de respecter votre rythme biologique : dès que les premiers signes de sommeil apparaissent, au lit !

Article rédigé par Agathe, diététicienne-nutritionniste diplômée

 

  1. ANSES, Actualisation des apports nutritionnels conseillés pour les acides gras, 2011
  2. Ciqual, 2012
  3. Etude INCA 2006
  4. EUFIC, 2013
  5. Base de données alimentaires collaboratives [en ligne] http://www.tabledescalories.com
  6. Josiane L. et al., Impaired Insulin Signaling in Human Adipocytes After Experimental Sleep Restriction A Randomized, Crossover Study. Annals of Internal Medicine. 2012 Oct;157(8):549-557.

Pourquoi boire de l'eau vous aide à mincir

Boire eau mincir 520x200

Boire de l’eau est essentiel à l’être humain dont le corps est composé à 65% d’eau. Mais la consommation d’eau peut aussi se révéler être un allié minceur dans la recherche de votre poids de forme (lorsque votre IMC est compris entre 18,5 et 24,9) !

L’eau, un allié minceur

Boire de l’eau contribue à maigrir ou à conserver votre poids de forme pour plusieurs raisons. L’eau ne contient pas de calorie, elle contribue à évacuer les déchets du métabolisme liés à la perte de poids (en augmentant la thermogénèse – c’est-à-dire que l’organisme est incité à brûler plus de calories), elle est une alternative au grignotage (pratique à éviter sauf s’il est raisonné) et elle fournit des minéraux permettant d’avoir une alimentation équilibrée.

Buvez-vous assez d’eau ?

Cinq indices vous permettront d’identifier que vous ne buvez pas assez d’eau : avoir la bouche sèche, avoir des urines foncées, ne pas aller régulièrement à la selle, avoir une haleine désagréable et, pour les sportifs, avoir des entraînements moins efficaces.

Et pourtant, plusieurs réflexes permettent d’augmenter votre consommation d’eau : démarrez votre repas en buvant un verre d’eau (vous diminuerez la sensation de faim) et positionnez une bouteille d’eau aux endroits que vous fréquentez le plus (votre bureau, votre salon, etc.) afin d’acquérir le réflexe de boire de l’eau.

Comment boire suffisamment d’eau ?

Si boire « simplement » de l’eau ne vous enchante pas, pensez à quelques alternatives pour atteindre le litre et demi que vous devez voire chaque jour !

Thémix est une boisson, recette facile idéale pour l’été, qui, en plus d’apporter une réponse à votre besoin d’hydratation, donnera également à votre corps des vitamines et des minéraux, des fibres ainsi que des protéines.

La Boisson concentrée à l’Aloe Vera (qui existe aussi en saveur mangue) rafraîchit tout en donnant une saveur citronnée à votre eau et en permettant à votre corps de rester bien hydrater.

Le thé et les infusions sans sucre sont des boissons hypocaloriques qui pourront également vous aider à boire 1,5 litre par jour, été comme hiver, puisqu’elles peuvent êtres consommées chaudes comme froides (c’est indifférent quand on parle d’hydratation) !

Faites enfin attention à votre alimentation. En effet, les aliments doivent donner 1 litre d’eau par jour à votre organisme. Il est donc important d’intégrer à votre régime alimentaire des aliments riches en eau, à commencer par les légumes (concombre, tomate, radis, laitue, oignon, carotte, etc.) et les fruits qui présentent comme autre avantage de lutter contre la rétention d’eau.

Bref, pensez à boire suffisamment, en fonction des indications données dans cet article et en les adaptant aux circonstances (période de chaleur, activité physique). Dans tous les cas, votre hydratation doit s’inscrire dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Comment éviter la rétention d'eau

Eviter retention eau

Eau ou graisse ?

La bonne nouvelle, c'est que la rétention temporaire est, comme son nom l'indique, temporaire. Ce n'est pas de la graisse, c'est de l'eau.  (il serait presque impossible de prendre 1,5 kg de graisse en une nuit.  Pour stocker 500 g de graisse, vous devez consommez 3500 calories de plus que ce dont votre corps à besoin, ce qui signifie que vous devriez ingurgiter plus de 10 000 calories en trop pour prendre 1,5kg de graisse en une journée.)

Astuces pour réduire la rétention d'eau

Quelques changements dans l'alimentation suffisent généralement à réduire le phénomène.

  - réduisez votre consommation de sel

Préférez les aliments le plus proche possible de leur état naturel. Plus un aliment est transformé, plus il est susceptible d'être salé.  Réduisez au minimum les encas salés, les soupes, condiments et sauces et n'ayez pas la main trop lourde avec la salière lorsque vous cuisinez ou bien à table.

  - Réduisez votre consommation de féculents raffinés et de sucreries

Préférez les aliments complets aux glucides fortement transformés que l'on trouve dans le pain blanc, les pâtes classiques et le riz blanc.  Les aliments complets sont plus longs à digérer, ils ne produiront pas de pic de glycémie et d'insuline.  Enfin, remplacez les boissons sucrées par de l'eau ou du thé.

  - Buvez beaucoup d’eau

C'est peut-être la dernière chose que vous souhaitez, boire encore plus alors que vous vous sentez déjà encombré.  Les liquides aident l'organisme à se débarrasser de l'eau et du sel en excès. Visez 6 à 8 verres par jour. Découvrez notre article sur l'importance d'une bonne hydratation pour votre organisme

  - Augmentez votre consommation de potassium

Le potassium joue un rôle prépondérant dans l'équilibre hydrique du corps. Il doit être présent dans l'organisme en quantité équivalente à celle du sodium.  On trouve du potassium en grandes quantités dans les fruits et les légumes. Mais la plupart des gens n'en consomment pas suffisamment.  Efforcez-vous de prendre un fruit ou un légume à chaque repas ou chaque encas.

5 avantages du grignotage raisonné

Herbalife monthlynewsletter customerfacing gn template march 2014 final lady holding apple110px

  1. Les en-cas, s'ils sont équilibrés et en quantité raisonnable, peuvent jouer un rôle non négligeable dans l'alimentation quotidienne. Ils vous aideront à résister à la tentation des en-cas trop riches qui vous font prendre du poids.
  2. Grignoter des aliments équilibrés peut vous éviter les fringales et vous apporter un niveau d'énergie régulier tout au long de la journée.
  3. Le fait de manger plus souvent peut vous aider à être plus raisonnable pendant les repas. Si vous savez que vous mangerez plus souvent, vous pouvez vous habituer à satisfaire votre faim avec moins, tout simplement parce que vous savez que vous mangerez à nouveau d'ici quelques heures.
  4. Vous pouvez répondre à vos besoins nutritionnels en ajoutant quelques encas à votre alimentation quotidienne. Si vous essayez d'atteindre 5 portions de fruits et légumes par jour,  ajoutez quelques portions de produits laitiers et vous répondrez également à vos besoins en protéines.  Cela peut vous sembler un peu difficile si vous cherchez à répartir tout cela sur trois repas uniquement. 
  5. Mais la nature est bien faite, car ces fruits, légumes et céréales complètes sont riches en fibres mais contiennent relativement peu de calories pour une bouchée. Vous pouvez donc grignoter toutes les deux heures environ, et apporter à votre organisme qualité et quantité, sans le charger en calories.

Article rédigé par Susan Bowerman, diététicienne diplômée et consultante en nutrition pour Herbalife.

Perte de poids et ménopause: adopter les bons gestes

Perte de poids et menopause 520x200

Conserver la ligne à la ménopause n’est pas un privilège réservé à quelques heureuses élues.

Si on est certes inégales face aux bouleversements hormonaux, on peut toutes se donner les moyens d’éviter la prise de poids à partir de 50 ans en combinant alimentation équilibrée et activité physique.

Pointés du doigt à plus ou moins juste titre à la cinquantaine lors de la ménopause : les bouleversements hormonaux et le manque d’oestrogènes qui influent sur la répartition des graisses dans le corps, avec une prédilection pour un stockage au niveau de l’abdomen. Pour autant, la modification de la silhouette n’est pas inéluctable, d’autant plus si on a veillé, avant l’échéance, à adopter une bonne hygiène de vie.

Prévenir plutôt que guérir

Même si le processus de perte de poids peut s’envisager à tout âge, mieux vaut avoir anticipé la venue de la ménopause et avoir opté pour une alimentation équilibrée, en contrôlant les calories des aliments, pour conserver un indice de masse corporelle dans la norme correspondant à son profil.

En commençant par proscrire au maximum tout ce qui est inutile à l’organisme et propice à la prise de poids : les plats préparés et les aliments transformés, mais aussi l’alcool, très calorique, ainsi que les aliments gras et/ou sucrés : les fritures, les viennoiseries et les pâtisseries ou encore les sodas et les ersatz de jus de fruits.

Au contraire, on privilégiera des menus riches en nutriments : les légumes et les fruits, les viandes maigres, les coquillages et les crustacés, ainsi que le poisson. Pour ce dernier, on préfèrera les poissons gras (saumon, maquereau, sardines…) pour leur richesse en oméga 3.

Après 50 ans, un rythme de croisière

Les bonnes habitudes adoptées des années auparavant la ménopause seront payantes. Pas question ainsi de serrer soudainement la ceinture à outrance, au risque d’être carencée et sans doute frustrée.

Parmi les tentations possibles : celles de céder aux envies de grignoter et de consommer du sucre, induites par les variations hormonales. Les encas de type barres aux protéines sont une très bonne solution afin d’éviter l’envie de grignoter durant la journée.

Par ailleurs, on misera sur la consommation quotidienne d’aliments riches en protéines(viande, poisson), qui favorisent le maintien de la masse musculaire. On y associera des légumes et des légumes secs, riches en glucides complexes, en fibres alimentaires, et pauvres en matières grasses.

Autre conseil nutritionnel : fractionner ses repas en 5 prises, en plus petites quantité, pluôt que 3 repas qui seraient plus copieux. Le but : éviter les fringales et vous apporter un niveau d’énergie régulier tout au long de la journée.

 

Dernier atout : ne pas négliger l’apport en vitamines du groupe B (notamment B6, B9 et B12) qui jouent un rôle dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, de l’ostéoporose et de la dépression.

Bouger pour être gagnante sur toute la ligne

Si vous êtes sportive et aviez l’habitude de fréquenter par exemple une salle de sport, et que l’activité physique fait partie de votre hygiène de vie, alors sans doute vous minimiserez voire écarterez les risques de prise de poids liée à la ménopause.

Si ce n’est pas le cas, il est indispensable d’avoir une activité physique régulière. La marche rapide est un bon compromis, à raison de 30 minutes, si possible cinq fois par semaine. En y ajoutant quelques petites astuces dont les bénéfices se sentent sur la durée : bannir les ascenseurs au profit des escaliers, faire du vélo d’appartement plutôt que regarder passivement la télé.

Avoir la ligne à 50 ans, c’est donc à vous de le décréter !

Sommeil et alimentation: Une assiette pour piquer du nez !

Article 21 visuel 520x200

Le traditionnel changement d’heure est désormais passé. Avez-vous saisi l’occasion de rattraper un peu du sommeil qui vous manquait tant ? Pour ceux qui n’ont pu en profiter et qui ont encore du mal à sortir du lit, quelques habitudes simples peuvent changer la donne, en commençant par ce qui se trouve dans notre assiette.

Chacun de nous passe en moyenne 1/3 de sa vie à dormir, de quoi saisir l’importance de cette phase de la journée. Pourtant, 33 % de la population souffre de troubles du sommeil, dont 84 % d’insomnie[1] ! Des chiffres alarmants quand on connaît les conséquences que peut avoir le manque de sommeil : manque d’énergie, de dynamisme ou encore de concentration. Au-delà de trois jours sans dormir, on peut avoir des hallucinations, preuve qu’un bon équilibre à la fois physique et intellectuel passe par un sommeil suffisant et efficace, que l’on peut favoriser par quelques pratiques alimentaires.

Comment ça marche ?

Nous ne pouvons aborder l’influence de l’alimentation sur le sommeil sans passer par quelques explications biologiques et physiologiques.

Lorsqu’il est question de sommeil, une substance est souvent mise en avant : la mélatonine. Qualifiée d’hormone du sommeil, elle dérive d’un neurotransmetteur, la sérotonine, qui dérive elle–même du tryptophane. Le tryptophane est un acide aminé essentiel, c’est-à-dire un constituant de base des protéines qui ne peut être synthétisé par l’organisme et qui doit donc être apporté par l’alimentation. On prête aussi souvent au tryptophane des propriétés antidépressives.

Partant de là, il serait tentant d’établir le constat : « manger plus de protéines pour mieux dormir ». Bien au contraire ! Il est souvent conseillé aux personnes ayant un sommeil perturbé d’opter pour un dîner riche en glucides complexes et comportant une faible portion de protéines.

Explications : adopter une alimentation riche en protéines entraîne une augmentation de la consommation d’autres acides aminés, qui entrent en compétition avec l’assimilation du tryptophane.

En revanche, la consommation de glucides entraîne une sécrétion d’insuline qui va éliminer une partie de ces acides aminés compétitifs du tryptophane. L’augmentation de sérotonine qui s’en suit diminue l’excitation et l’anxiété, favorisant temporairement une sensation de bien-être et de sécurité.

Cependant, opter pour un tel régime n’est pas exempt de tout désavantage : l’insuline accroît aussi la conversion de certains nutriments en graisses corporelles stockées.

D’autre part, la molécule permettant de transformer le tryptophane en sérotonine ne peut fonctionner sans vitamine B6, qui serait donc aussi à privilégier si l’on souhaite recouvrer un sommeil de bonne qualité.

De nombreux aliments sont sources de tryptophane : viandes, poissons, œuf, produits laitiers, riz complet, arachides, légumineuses (pois, lentilles…), le chocolat, la banane ou encore les fruits secs (amande, noix de cajou…).

La vitamine B6 quant à elle, peut se retrouver dans plusieurs poissons (thon, saumon, flétan, morue …), le foie de bœuf ou d’agneau, les volailles (poulet, dinde…), la banane ou encore les pruneaux.

En conclusion, pour favoriser un sommeil naturel et réparateur, privilégiez un repas riche en glucides et pauvre en protéines, comme par exemple des pâtes complètes au poulet et poireaux :

  • 150 g de pâtes complètes cuites
  • 50 g de blanc de poulet
  • 100 g de poireaux revenus à la poêle avec un filet d’huile d’olive
  • 1 banane
  • 1 yaourt nature, accompagné de sucre roux (environ 10 g)

Ce repas vous apportera 89 g de glucides (33 % des RNJ), 27 g de protéines (53 % des RNJ) et couvrira 66 % de vos besoins en vitamine B6. Le tout pour seulement 450 kcal (22,5 % des RNJ).

Du côté des compléments alimentaires, on retrouve des nutriments reconnus pour leur effet sur la fatigue ou l’endormissement :

-          La mélatonine contribue à réduire le temps d’endormissement et à atténuer les effets du décalage horaire.

-          Le magnésium, le fer et les vitamines B2, B3, B5, B9, B12 et C contribuent à réduire la fatigue, important lorsqu’il s’agit de redonner un rythme convenable aux cycles sommeil/éveil.

« Une tisane et au lit ! »

Qui n’a jamais entendu ses parents ou grands-parents utiliser cette phrase ? Si désuet qu’il puisse paraître, il s’agit d’un conseil très judicieux. En effet, la tisane, ou autre boisson chaude, reste souvent à privilégier aux boissons fraîches.

Ceci est surtout vrai lors des périodes chaudes lorsqu’on cherche à se rafraîchir. En effet, la température du corps doit rester à 37 C° et est donc contrôlée par l’organisme. Quand on ingère une boisson froide, on ressent un rafraîchissement mais qui n’est que temporaire. L’organisme doit alors dépenser de l’énergie, et donc dégager de la chaleur, pour ramener la température interne à 37 C°, ce qui va donc à l’encontre de l’effet recherché. Dans cette même logique, les repas trop copieux ou trop riches en gras et en protéines sont à éviter car ils prolongent la digestion, activité physiologique qui consomme de l’énergie. Suivre ces conseils permettra donc de faciliter le repos de votre organisme qui doit abaisser sa température avant la phase de sommeil. D’autre part, l’infusion de plantes dans l’eau chaude permet la libération de différents principes actifs, chacun ayant son propre mode d’action sur l’organisme. Parmi les plantes agissant sur le sommeil,  on peut citer la verveine, la passiflore, le houblon ou la valériane, qui facilite l’endormissement et favorise un sommeil naturel et réparateur.

Café, thé et alcool : pourquoi sont-ils mauvais pour nos nuits ?

La caféine, constituant phare des boissons énergisantes, est bien évidemment à éviter le soir quand on ne trouve pas les bras de Morphée. Si ce constat est bien appliqué en ce qui concerne le café, il est tout aussi valable pour le thé.

En effet, la théine, molécule stimulante caractéristique du thé, n’est en rien différente de la caféine : il s’agit du même composé. La différence réside dans la concentration en caféine des deux boissons, le café en comportant 3 à 4 fois plus pour un même volume de liquide.

De plus, des composés présents dans le thé ralentissent l’assimilation de la théine, lui procurant un effet stimulant pouvant durer jusqu’à 6 heures. C’est pourquoi il est préférable de ne pas boire de thé passé 16 - 17 heures. Au niveau biologique, la caféine inhibe la sécrétion de mélatonine, l’hormone qui contribue à diminuer le temps d’endormissement[2].

Qu’en est-il de l’alcool, qui a la réputation de garantir un sommeil de plomb ? Bien que facilitant la phase d’assoupissement, il provoque à retardement des sécrétions d’adrénaline,  qui stimule l’organisme, inhibe l’action du tryptophane sur le cerveau et fait chuter le taux de mélatonine. La conjugaison de ces différents effets empêche l’organisme de passer à la phase de sommeil profond, phase de récupération pour notre corps et notre cerveau.

Vous l’avez compris, votre assiette peut devenir votre allié ou votre ennemi quand il est question de bien dormir. Mais le constat est aussi valable dans l’autre sens. En effet, le risque d’obésité augmente de 55 % chez les personnes dormant moins de cinq heures par nuit, selon une étude italienne. Cela s’expliquerait par une diminution d’une hormone, la leptine, signalant au cerveau la satiété ainsi qu’une augmentation d’une hormone, la ghréline, augmentant l’appétit[3].

 

Article rédigé par Agathe, diététicienne-nutritionniste diplômée

 

[1] Enquête de l’INSV, réalisée avec le cabinet d’étude BVA Healthcare 03/2009

[3] D’après une étude menée par Karine Spiegel (INSERM/UCBL-U628, Lyon)

6 astuces pour ne plus sauter le petit-déjeuner

Petit dejeuner vitalite 1

Vous savez que vous devez manger le matin, que le petit déjeuner est très important et qu’une bonne alimentation le matin peut vraiment vous aider à « rayonner toute la journée ». Mais peut-être n’avez-vous pas faim ? Comment faire ?

Le petit-déjeuner : un repas incontournable

Comprendre pourquoi vous ne pouvez pas manger le matin est délicat. Il s’agit parfois d’une vieille habitude – vous n’avez jamais adhéré à la routine du petit-déjeuner. Et, comme vous parvenez à tenir durant toute la matinée, vous pensez que vous n’avez pas vraiment besoin de manger. Peut-être n’avez-vous pas faim le matin car vous mangez beaucoup lors du dîner et prenez des encas durant la soirée jusqu’au coucher. Peut-être n’aimez-vous tout simplement pas la nourriture proposée au petit-déjeuner ou préférez prendre une bonne tasse d’un café fort pour vous réveiller.

Or il est important de manger le matin. Quand vous vous levez le matin, une période assez longue s’est écoulée sans que vous ayez mangé. Et même si vous avez dormi, votre corps a utilisé le carburant stocké afin d’assurer le fonctionnement de votre organisme. Dès lors, si vous ne faites pas le plein le matin, vous ne disposerez pas de l’énergie mentale et physique dont vous aurez besoin pour vos exercices ou votre journée de travail.

Prendre son petit-déjeuner régulièrement est associé à une meilleure gestion du poids et une meilleure alimentation en général. La grande majorité de ceux qui sont parvenus à perdre du poids et à ne pas en reprendre, prennent leur petit-déjeuner pratiquement chaque jour. D’autre part, les personnes qui sautent le petit-déjeuner, consomment plus de graisses, de calories et de sucres – et moins de fruits et de légumes – que ceux qui prennent régulièrement leur petit-déjeuner.

Enfin, tous ceux qui pratiquent une activité physique ou sportive doivent prendre un petit déjeuner complet et efficace, comme le permet Formula 1 H24 d’Herbalife qui apporte vitalité au sportif comme en témoigne Sashina Vignes, championne de France 2014 et 2015 de Badminton.

6 astuces pour vous aider à manger mieux le matin…

… et « rayonner toute la journée ».

Débutez doucement et légèrement

Prenez l’habitude du petit-déjeuner avec des petites portions de nourritures faciles à digérer et nutritives. Dégustez une boisson protéinée aux fruits, ou un peu de fromage cottage sans graisse ou un œuf dur avec un morceau de fruit.

Intégrez des protéines

Les protéines sont importantes car elles ne se limitent pas à vous rassasier, elles contribuent également à votre vivacité mentale. En outre, une étude a démontré que ceux qui prennent un petit-déjeuner hautement protéiné consomment 200 calories en moins durant la soirée.

Étalez votre repas en plusieurs encas

Il n’est pas nécessaire de manger votre repas en une fois. Étalez la prise de votre boisson durant toute la matinée, ou mangez votre fromage cottage ou votre œuf dans un premier temps, puis mangez un fruit après une heure ou plus.

Levez-vous 15 minutes plus tôt

Quinze minutes supplémentaires le matin peuvent constituer une grande différence pour ceux qui sont pressés de sortir. Vous aurez ainsi le temps de préparer quelque chose rapidement, mais aussi de donner l’opportunité à votre corps de se réveiller.

Mangez ce qui vous chante

Il n’existe aucune règle vous obligeant à manger la nourriture traditionnellement consommée au petit-déjeuner. Des restes de poulet ou de sauté de légume peuvent aussi faire l’affaire, les possibilités sont grandes !

Prenez garde au régime « un café et un muffin »

Nombreux sont ceux qui pensent qu’ils ne prennent pas vraiment de petit-déjeuner quand ils prennent « seulement un café et un gâteau » au café. Mais ce café à l’allure inoffensive associé à un muffin au son peut compter plus de 700 calories ou 6 cuillères à café de graisse ingurgitées par votre organisme !

Rédigé par Susan Bowerman, MS, RD, CSSD. Susan est consultante professionnelle auprès d’Herbalife.

Les fruits et légumes, lesquels privilégier ?

Fruits et legumes 520x200

On nous recommande à tout âge de consommer des fruits et des légumes, le PNNS (Programme National Nutrition Santé) recommande même 5 portions par jour. Cependant, on ne sait pas toujours lesquels consommer, lesquels sont de saison, s’ils sont tous bons pour notre santé… ? Autant de questions que vous vous posez, auxquelles je vais répondre !

De nombreux atouts nutritionnels pour tous les fruits et légumes

Les fruits et légumes ont de nombreuses vertus. Ils sont principalement riches en eau ce qui en fait un aliment peu calorique, donc idéal pour les personnes souhaitant faire attention à leur ligne. Par exemple, une pomme de 150 g apporte 73 kcal alors qu’une barre de chocolat au lait de seulement 30 g apporte plus de 160 kcal. Certains légumes n’apportent presque pas de calories : c’est le cas par exemple du concombre (12 kcal pour 100 g) ou des tomates (16 kcal pour 100 g).

Les fruits et légumes sont également riches en fibres. Sachez que la peau des fruits et des légumes est particulièrement riche en fibres. Il est donc recommandé d’en conserver une partie lorsque vous les consommez. L’atout des fibres est qu’elles participent au bon fonctionnement intestinal et qu’elles sont satiétogènes.

Des teneurs variables en glucides

Les fruits apportent bien sûr plus de glucides que les légumes. En moyenne, on considère que 100 g de légumes verts contiennent 7 g de glucides alors que 100 g de fruits en contiennent 12 g. Cependant, certains fruits et certains légumes sont plus riches en sucres, ils sont donc à privilégier ou à limiter en fonction de nos besoins.

Si vous souhaitez pratiquer une activité physique ou avoir de l’énergie rapidement, privilégiez la  banane (bien mûre), la cerise ou le raisin, ils apportent entre 15 et 20 % de glucides. Dans le cas où vous souhaitez faire un peu plus attention à votre ligne, consommez plutôt des fruits faibles en glucides comme les agrumes et les fruits rouges qui apportent entre 7 et 10 % de glucides (source : EUFIC).

Concernant les légumes, ceux-ci sont globalement pauvres en glucides, un des plus riches étant la carotte. Les légumes secs sont souvent considérés à tort comme des légumes. Les fèves, haricots secs, lentilles, pois secs, etc. étant  riches en glucides complexes, ils se classent en fait dans la catégorie des féculents. Leur index glycémique se rapproche plus de celui des féculents que de celui des fruits et légumes.

Des apports spécifiques en vitamines et minéraux

Les fruits et légumes regorgent d’éléments nutritifs indispensables au bon développement de votre organisme, comme des vitamines, des minéraux, des antioxydants

En fonction de nos besoins physiologiques, il peut être nécessaire de consommer certains aliments bien spécifiques, sources de minéraux. Si vous avez besoin de magnésium, consommez des bananes et des kiwis alors que si vous avez des besoins particuliers en calcium, orientez-vous plutôt vers les agrumes et les baies.

Pour les futures mamans, il est recommandé de consommer des aliments sources de vitamine B9, également appelée folates. Cette vitamine permet de réduire de manière significative les risques d’un retard de croissance ou de malformations chez le foetus. Vous pouvez en trouver dans les légumes verts comme les épinards, le cresson ou la mâche.

L’hiver, si vous avez un petit coup de mou, orientez-vous vers les fruits riches en vitamine C comme les agrumes. Pour un effet bénéfique sur votre santé, n’hésitez pas à en consommer plusieurs fois par jour : une orange pressée le matin et des clémentines au déjeuner par exemple.

D’un point de vue général, les fruits et légumes sont bons pour votre santé, ils ont un rôle protecteur vis-à-vis de nombreuses maladies (cancers, diabète et maladies cardiovasculaires).

Quelles formes privilégier ?

Vous pouvez consommer les fruits et légumes aussi bien crus, cuits ou préparés. Une multitude de possibilités s’offre donc à vous !

Dans un premier temps, privilégiez les fruits et légumes frais de saison. Ceux-ci seront moins chers, de bonne qualité nutritionnelle (riches en vitamines et minéraux) et meilleurs d’un point de vue gustatif. Si vous ne connaissez pas la saisonnalité des fruits et légumes, n’hésitez pas à vous orienter vers internet, de nombreux sites proposent des calendriers de fruits et légumes.

Si vous cherchez une solution pratique pour consommer des fruits et légumes, réconciliez-vous avec les produits surgelés ou en conserve. Leurs qualités nutritionnelles sont assez proches des produits frais car leur conditionnement a lieu juste après leur récolte. Cependant, privilégiez les produits non cuisinés, moins riches en matières grasses et en sel.

Attention les yaourts ou les biscuits aux fruits ne comptent pas comme une portion de fruits et légumes. Ces aliments sont souvent très riches en sucres et ne contiennent pas beaucoup de fruits. De même, le fait de mélanger les fruits ou les légumes comme par exemple dans un verre de jus de fruits ou dans une soupe, ne signifie pas que vous consommez plusieurs portions de fruits. C’est la quantité qui compte !

Aude, diététicienne-nutritionniste diplômée

Les Vitamines et Minéraux

Supplement your nutrition

Les bienfaits des vitamines pour l’organisme

Les vitamines et les minéraux permettent de rester en bonne santé, ils favorisent la vitalité et une gestion équilibrée du poids. Les vitamines et minéraux sont indispensables à la croissance et au bon développement du corps. Une carence en vitamines, notamment les vitamines E et vitamines A peuvent entraîner divers troubles de l’organisme.

Des carences en vitamines, même infimes, peuvent être sources de troubles. Du fait d'une mauvaise alimentation, d'un rythme de vie effréné et de l'exposition aux polluants, vous devrez peut-être prendre des compléments alimentaires en vitamines et minéraux (multivitamines), pour atteindre votre Apport Journalier Recommandé (AJR).

Les bienfaits des vitamines

Les vitamines nous aident à exploiter l'énergie contenue dans les aliments et favorisent la croissance et la régénération de la peau, des os et des muscles. Il existe 17 minéraux, tels que le calcium, le fer et le magnésium fournis par les aliments que nous consommons puisque notre corps ne peut les produire.

Il est important de varier et d'équilibrer les aliments que nous consommons dans le cadre de notre alimentation quotidienne. Si vous avez du mal à trouver le juste équilibre, un complément alimentaire multivitaminé quotidien, tel que le Complexe multivitaminé Formula 2 Herbalife, peut vous aider à atteindre votre AJR.

Comblez également vos besoins quotidiens en calcium grâce à Xtra-Cal.

Index glycémique: l'avis de l'expert en diététique

Herbalife blog index glycemique

« Index glycémique », « charge glycémique », « GI »… on en entend souvent parler mais de quoi s’agit-il exactement ? Faisons le point !

Qu’est ce que l’index glycémique ?

L’index glycémique (IG) est un critère permettant de comparer le pouvoir glycémiant des aliments : plus l’index glycémique d’un aliment est important, plus le taux de glucose dans le sang s’élève rapidement après sa digestion. On prend généralement comme référence le glucose, qui a un index glycémique de 100. Les  index glycémiques sont classés comme suit :

  • IG faible < 35
  • IG moyen entre 35 et 50
  • IG fort > 50

La recommandation est donc de privilégier les aliments présentant un index glycémique inférieur à 50. Voici quelques exemples pour vous donner de premiers repères (1) :

On voit ainsi que l’IG varie selon de nombreux facteurs à prendre en compte dans votre alimentation :

  • Le mode de cuisson des aliments : plus un aliment est cuit, plus son index glycémique est important car la dégradation des glucides est amorcée par la cuisson qui « casse » les molécules d’amidon.
  • Le raffinage ou l’extrusion, qui ont le même effet.
  • La forme de l’aliment : une boisson ou un aliment liquide aura tendance à présenter un index glycémique plus élevé car il est digéré plus rapidement qu’un aliment solide.
  • L’association de nutriments au sein d’un aliment ou d’un repas : les matières grasses, les protéines et les fibres contribuent à réduire l’IG car ils ralentissent la digestion des glucides dans l’estomac puis leur absorption au niveau intestinal.

L’index glycémique est donc un indicateur de la « qualité » des glucides. Un autre indicateur lié à cet indice prend en compte la quantité des glucides ingérés : il s’agit de la charge glycémique. Elle se définit comme l’index glycémique multiplié par la quantité de glucides dans la portion consommée.

Mais pourquoi s’intéresser à l’index glycémique ?

Dans une démarche de prévention santé tout d’abord. Une grande consommation d’aliments à fort IG entraîne une sur-stimulation des cellules sécrétrices d’insuline, et peut à terme être à l’origine de diabète de type 2. Vous comprendrez donc que les personnes diabétiques ou pré-diabétiques sont particulièrement concernées, mais la notion d’index glycémique est également utile à tous au jour le jour. En effet, les aliments ayant un IG élevé induisent ce que l’on appelle un « pic glycémique » : une augmentation rapide de la glycémie, suivie d’une forte diminution appelée hypoglycémie réactionnelle. C’est elle qui est responsable d’une sensation de faim rapide après un repas et de fringales incontrôlables ! Les études scientifiques récentes montrent d’ailleurs que la sensation de faim est directement corrélée aux variations de la glycémie et que la consommation d’aliments à faible IG permet de maintenir une glycémie stable pendant plusieurs heures, avec une sensation de satiété prolongée.

Notez cependant que les aliments à fort index glycémique ne sont pas à supprimer totalement : ce sont des aliments de récupération après un effort physique, qui vous permettront de récupérer la juste dose d’énergie dont vous avez besoin.

En termes d’index glycémique, il faut donc savoir trouver un juste milieu et avoir pour objectif de maintenir une glycémie la plus linéaire possible à l’échelle d’une journée tout d’abord, puis d’une semaine, et progressivement sur plusieurs semaines.

Article rédigé par Agathe, diététicienne-nutritionniste diplômée

Sources :

1.Table d’index glycémique des docteurs Susana Holt et Kate Foster Powell (International table of glycemic) ; table de Jennie Brand Miller (Index of glycemic load value).

Les Protéines

Protein

Le rôle des protéines pour une alimentation et une vie saine

Les protéines sont des nutriments constitués d’un enchaînement de petites unités, les acides aminés. Ces enchaînements peuvent être de longueur différente. De façon plus imagée, les protéines font penser à un collier de perles dont chacune est un acide aminé. Il existe 20 acides aminés dont 8 sont dits indispensables car l’organisme ne sait pas les fabriquer. Ces acides aminés doivent donc être apportés par l’alimentation. Dans l’organisme, on ne compte pas moins de 10 000 types de protéines dont la structure et les fonctions sont très variées.

A Retenir

- Les protéines contribuent au maintien voire développement de la masse musculaire, ainsi qu’au maintien d’une ossature normale.
- Il est recommandé de consommer tous les jours des protéines et de répartir équitablement les apports entre les protéines d’origine animale et les protéines d’origine végétale.
- Les protéines d’origine végétale, hormis les protéines de soja, doivent être associées entre elles pour être équivalente d’un point de vue qualitatif (apport des 8 acides aminés indispensables) aux protéines d’origine animale.
Pour une vie saine et une nutrition optimale, il est recommandé de bien manger, c’est-à-dire de correctement équilibrer vos apports de nutriments (protéines, glucides, lipides) dans vos aliments.

Les aliments riches en protéines

Il y a plusieurs aliments qui peuvent nous aider à consommer les protéines dont notre corps a besoin, telles que les protéines animales trouvées dans:
- les œufs
- la volaille
- le poisson
- les viandes
- les produits laitiers
Ou les protéines végétales qui proviennent :
- du soja
- des fruits à coques
- des champignons
- des légumes
- des céréales

Les substituts de repas

Les substituts de repas sont un moyen simple et pratique d'obtenir des protéines végétales. Avec la Formula 1 Herbalife, vous pouvez vous préparer des shakes qui, en plus d’être délicieux, vous aideront à consommer des protéines et d'autres nutriments dont votre corps a besoin pour son bon fonctionnement. Pour en savoir plus sur la Formula 1 Herbalife

L'importance du petit-déjeuner

Ptitdej 520x200

Aujourd’hui, 1 français sur 5 saute encore le petit déjeuner.

Il s’agit pourtant du plus important repas de la journée. Il permet au corps de se réveiller tout en douceur, et de se réhydrater. Après 7 ou 8 heures de sommeil, le corps a besoin de s’alimenter pour renouveler les réserves dans lesquelles il a pioché au cours de la nuit. Le petit déjeuner doit, dans la mesure du possible, représenter 20 à 25% des apports journaliers recommandés.

De quels produits doit être composé un petit déjeuner ? Il doit idéalement être composé d’une boisson chaude, d’un laitage et d’un produit céréalier. Ces différents produits vont couvrir les besoins en calcium, protéines et sucres lents. Pensez à alterner vos petits déjeuners pour varier les saveurs et les plaisirs. Jonglez entre yaourt, lait et fromage, remplacez vos corn-flakes par du pain, accompagnez le tout d’un fruit ou d’une compote. Le petit déjeuner reste une affaire de goût, il faut manger ce dont vous avez envie tout en modérant les quantités. Evitez de tartiner exagérément votre pain de beurre ou de confiture, dosez raisonnablement vos céréales, etc.

Vous n’avez pas faim le matin ? Commencez par boire une boisson chaude, cela ouvre l’appétit. Et si vous ratez un petit déjeuner ? Ne pas prendre ce premier repas pousse au grignotage et peut favoriser le surpoids.