Votre compteVotre panier                                         

manic

Se réhydrater rapidement grâce aux boissons hypotoniques

Boissons hypotoniques

Une boisson énergétique est une boisson de l’effort, dont le but est d’aider les sportifs à remplacer l’eau, les électrolytes et l’énergie perdues lors de la pratique sportive.

Des boissons spécifiques pour les sportifs

Comme toutes les boissons de l’effort, les boissons énergétiques sont soumises à la législation des compléments alimentaires encadrée par la directive 2002/46/CE du Parlement européen et transposée par le décret du 20 mars 2006.

Les boissons énergétiques ne sont, en aucun cas, des médicaments et elles ne doivent pas dépasser les apports journaliers recommandés. Elles sont élaborées pour répondre aux besoins spécifiques du sportif.

Boissons isotoniques, hypotoniques et hypertoniques

La majorité de l’eau, apportée par les boissons (énergétiques ou non) ou contenue dans les aliments, est absorbée au niveau de l’intestin grêle par des phénomènes d’osmose (phénomène qui permet de régler les mouvements d’eau à travers les membranes cellulaires).

L’Osmolarité (mesurée en mOsmL par litre de soluté ou mOsml/L) mesure la quantité de particules osmotiquement actives dans une solution, en particulier le sodium et le glucose. On compare l’osmolarité d’une boisson à celle du plasma (entre 275 et 300 mOsml/L) pour définir si elle est isotonique (son osmolarité est proche de celle du plasma), hypotonique (inférieure) ou hypertonique (supérieure).

Que se passe-t-il au niveau des cellules ?

D’une manière générale, l’eau se déplace du milieu le moins concentré vers le milieu le plus concentré.

Une solution isotonique n’induit pas de mouvement d’eau à l’intérieur de la cellule. La cellule garde sa forme et sa tonicité.

Une solution hypertonique provoque, par osmose, un transfert d’eau de la cellule vers le milieu extérieur (l’eau va du milieu le moins concentré vers le milieu le plus concentré) : la cellule se déshydrate et rétrécit.

Une solution hypotonique entraine un transfert d’eau de l’extérieur de la cellule vers l’intérieur de la cellule.

Cette notion est essentielle dans le cadre de l’hydratation. Prenons l’exemple de deux solutions séparées par une membrane perméable. Si les quantités d’eau et de particules osmotiquement actives sont identiques dans chacune des deux solutions, alors les mouvements d’eau et de particules seront optimaux.

A l’inverse, si une solution est hypotonique par rapport à la seconde, il en résultera un mouvement de particules à travers cette membrane, de la solution la plus concentrée (hypertonique) vers la solution la moins concentrée (hypotonique), associée, en conséquence, à un mouvement d’eau de la solution la moins concentrée en particules vers la solution la plus concentrée, ce jusqu’à l’équilibre.

Une boisson hypotonique encourage la réhydratation rapide

Une perte de 1% de son poids en eau implique une baisse de 10% de ses capacités physiques. Il est par conséquent vital de s’hydrater correctement avant, pendant et après une activité sportive.

L’eau est le vecteur idéal pour l’approvisionnement en hydrates de carbone. L’équilibre entre l’eau, les électrolytes et les hydrates de carbone doit être géré en fonction de la durée et de l’intensité de l’exercice et surtout des conditions climatiques (température, vent et humidité de l’air).

Ainsi, selon les circonstances d’exercice ou climatiques, ce sera soit la disponibilité en glucides, soit l’apport en eau qui sera le facteur limitant de la performance.

La preuve scientifique suggère qu’une boisson glucidique-électrolytique hypotonique, qui a une osmolarité légèrement inférieure à celui de votre plasma sanguin, est plus efficace dans l’amélioration de l’absorption d’eau au cours de l’exercice par rapport aux boissons isotoniques. Une boisson hypotonique encourage la réhydratation rapide.

Ce type de boisson, dont fait partie la nouvelle boisson d’Herbalife CR7 Drive, est davantage adapté pour des efforts d’endurance prolongée, en environnement chaud, lorsque la priorité est de compenser les pertes hydriques. Une boisson hypotonique renforcée en sels minéraux contribue de surcroît à compenser les pertes de sodium et ainsi éviter la chute de la concentration plasmatique en sodium.

Les boissons de l’effort doivent avoir une composition qui associe de l’eau, des sucres, des minéraux et des vitamines, avoir un goût agréable qui plaise au sportif, être d’absorption rapide, maintenir une osmolalité et un volume extracellulaire stable et être neutres sur le plan intestinal.

 

Article rédigé par le Docteur Jacques Manic, Membre du Comité Scientifique International d’Herbalife

 

Lire la suite